Le titulaire du bac professionnel Technicien en chaudronnerie industrielle participe à la mise en œuvre de produits différents, tant par leurs formes (produits plats, profilés, tubes...), que par leurs dimensions, leurs modes d'assemblages, la nature des matériaux (métaux et alliages ferreux et non ferreux, éventuellement matières plastiques et matériaux composites). 

Il travaille aussi bien sur des machines traditionnelles à commande manuelle que sur des machines à commande numérique et sur des robots. Il connaît les différentes techniques d'assemblage propres aux matériaux travaillés (soudage, rivetage, boulonnage, collage...) et sait utiliser les machines caractéristiques du métier et, notamment, des machines de découpe au laser, de découpe au plasma, des robots de soudage...

Il maîtrise également l'utilisation de l'informatique à des fins d'exploitation de la définition numérique des ouvrages (logiciels de DAO, de FAO, d'assistance à la détermination des développements et des débits d'éléments, bases de données métier...).

Contenu de formation

Le titulaire du bac professionnel Technicien en chaudronnerie industrielle est un spécialiste de la fabrication des ouvrages : ensembles chaudronnés, ensembles de tôlerie, tuyauteries industrielles et ossatures en structures métalliques. C'est un technicien qui intervient essentiellement en entreprise, mais aussi sur chantier pour des interventions de dépose, de pose ou de maintenance. Ce professionnel qualifié exerce ses fonctions en autonomie.

Il sait ;

  • analyser et exploiter des spécifications techniques définissant un ouvrage à réaliser ;
  • élaborer, avec ou sans assistance numérique, un processus de réalisation d'un élément d'un ouvrage ;
  • conduire la réalisation d'un ouvrage ;
  • dans le cadre d'activités sur chantier, pour des interventions de pose ou de maintenance, réaliser un sous-ensemble d'un ouvrage ;
  • apprécier les incidences techniques et économiques de ses choix ;
  • identifier au sein d'un planning les tâches liées à sa réalisation.

Au cours de sa carrière, ses compétences doivent lui permettre d'évoluer au sein de l'entreprise vers des qualifications de niveau supérieur.

Fonctions

Les compétences recherchées s'organisent autour de cinq fonctions principales :

  • Analyse étude et conception : analyser et exploiter des données techniques définissant un ouvrage à réaliser.
  • Préparer la fabrication : élaborer, avec ou sans assistance numérique, un processus de réalisation d'un élément.
  • Fabrication, contrôle qualité : lancer et conduire une réalisation.
  • Installation, maintenance, réhabilitation sur site : réalisation sur site d'un ouvrage.
  • Gestion et organisation : organisation technique et économique des activités de réalisation.

Durée de formation : 3 ans

  • Enseignements Professionnels : 1152 heures.
  • Enseignements Généraux : 1218 heures, dont une LV1 à choisir entre anglais et espagnol
  • Autres enseignements : 530 heures (économie/gestion, prévention/santé/environnement...)
  • Période de formation en milieu professionnel obligatoire de 22 semaines

Recrutement

  • Après la troisième
  • Nombre de places : 12

Poursuite d'études

  • BTS Réalisation d'ouvrages chaudronnés

Pour aller plus loin

Débouchés

Le titulaire du bac professionnel Technicien en chaudronnerie industrielle trouve des débouchés dans des entreprises très diversifiées (entreprises artisanales, PMI, PME, grandes entreprises industrielles).

Elles ont comme principaux marchés ;

  • les constructions aéronautiques et spatiales ;
  • les constructions ferroviaires ;
  • les constructions navales ;
  • l'industrie agroalimentaire ;
  • l'industrie chimique, pétrochimique et pharmaceutique ;
  • l'industrie papetière ;
  • l'industrie nucléaire et de production d'énergie ;
  • le bâtiment et les travaux publics ;
  • le secteur de l'environnement et du développement durable.