Les villes sont des moteurs de prospérité, mais aussi d'inégalités. L'inégalité spatiale se manifeste de diverses manières et les enfants et leurs familles, en particulier les plus défavorisés, sont confrontés à des inégalités spatiales.
L’iniquité de multiples aspects. Nous allons travailler sur le respect des droits de l'enfant pour une ville qui leur convient car il a été démontré que les enfants qui vivent dans des banlieues défavorisées sont condamnés à l'abandon scolaire précoce. Il existe d'importantes possibilités de faire participer les enfants à la prise de décisions qui ont une incidence sur leur développement.
L’environnement urbain physique, leur interaction avec le système de ressources urbaines et façonnent leur comportement. La reconnaissance de l'enfance comme un moment crucial pour permettre aux enfants d'accéder au milieu urbain et de profiter de la vie.
Ses avantages sont la clé pour définir le cadre urbain pour tous les âges. Nous aimerions rendre nos étudiants capables de devenir des conducteurs et des décideurs en matière de données probantes afin qu'ils soient conscients que, par l'entremise de le développement des Compétences de citoyenneté active, elles peuvent influencer la composante spatiale de la citoyenneté urbaine.
L'inégalité à laquelle ils sont exposés et qui améliore leur qualité de vie et leurs résultats scolaires.
Ce partenariat stratégique transnational vise à développer des initiatives en faveur de la promotion de l'éducation des jeunes.
L’inclusion sociale et le bien-être par la promotion, l'engagement, l'établissement de liens et l'autonomisation des personnes suivantes afin de lutter contre l'abandon scolaire précoce et les désavantages qui en découlent.
Nous aimerions développer
l) UNE MÉTHODOLOGIE, II) UNE BOÎTE À OUTILS et iii) UN ENSEMBLE DE PUBLICS INITIATIVES pour promouvoir les droits de l'enfant et investir dans une planification urbaine adaptée aux enfants. Nous voudrions aider les enfants à vivre dans de meilleures villes de la petite enfance à l'adolescence, c'est-à-dire la participation des enfants à des interventions à petite échelle à proximité de nos écoles, des parties prenantes, l'engagement et la prise de décisions fondées sur des données probantes, la protection de la santé, de la sécurité, de la citoyenneté et de l'intégrité physique des enfants.
La durabilité de l'environnement. Les six écoles concernées (Italie, France, Lettonie, Hongrie, Turquie et Suède) sont convaincues que la capacité des enfants à participer aux processus de prise de décision est précieuse, en particulier lorsque les adultes et les institutions permettent la participation des enfants de manière significative. Le projet implique un examen détaillé de l'environnement physique et urbain des enfants, de leurs besoins, de leurs espaces de jeux et des lieux de rencontre et des rues qu'ils fréquentent quotidiennement avec leur famille et leurs amis. Ce projet a pour but de promouvoir une analyse sérieuse de la façon dont un milieu urbain peut améliorer l'expérience de l'enfance et la façon dont le développement urbain peut avoir une influence négative sur la vie des enfants la vie, comme c'est souvent le cas en périphérie ou dans les banlieues défavorisées.
Les enseignants européens travailleront ensemble pour planifier de petits environnements urbains en tenant compte des besoins des enfants : ce concept implique une perspective d'urbanisme et de droits de l'enfant. C'est la raison pour laquelle le groupe s'appuiera sur les orientations scientifiques de TAMALACA', spin-off du Département de la Recherche et du Développement Architecture, conception et planification de l'Université de Sassari (Sardaigne - Italie). Il sera intéressant de voir comment d'autres pays peuvent trouver des solutions à cette proposition de projet et partager leur expertise. Pour cela Les enseignants et les directeurs d'école se rencontreront pour organiser ensemble des activités d'apprentissage, d'enseignement et de formation en vue de recevoir une formation de base en urbanisme tactique (voir : Lydon & Garcia, 2015 ; Talu V., Bazzu P., 2016) et son application dans les différents pays concernés. Les activités de LTT seront menées à bien par des spécialistes.
Les enseignants travaillant dans les écoles du partenariat ou par des professionnels externes. L'école d'accueil tutorat des sessions de formation afin que les activités soient interactives et que l'apprenant puisse y participer.
Une boîte à outils et des recommandations à l'intention des enseignants seront produites et diffusées. Au fur et à mesure que ce qui concerne l'organigramme du projet, nous avons individualisé différents rôles, tous nécessaires pour développer le partenariat stratégique :
- Groupe de projet composé de tous les directeurs d'école (6 personnes)
- Comité scientifique composé des coordinateurs, de la spin-off de TAMALACA et de professionnels locaux.
- Groupe de formateurs d'enseignants composé d'enseignants locaux qui ont acquis de l'expérience dans l'enseignement.
 
- Les stagiaires se composent de groupes d'enseignants qui assisteront aux sessions de LTT.
- Les enseignants locaux qui montreront aux stagiaires hôtes comment ils ont mené leurs activités avec leur étudiantes
Les étudiants qui réaliseront des activités en utilisant la plateforme Etwinning et en étant acteurs pendant le LTT.
- Du personnel administratif pour mener à bien les aspects financiers du projet